Translation in English

Faites un don de 1,50 euro et bénéficiez d'une réduction de 30% sur le DVD !
Pour les donateurs, le DVD est à 9,90 euro au lieu de 14,90 euro !
 
(Opération possible également sur la page du DVD)

 

Je disais à la page précédente que la lettre écrite à sa soeur par Chopin n'était pas la lettre d'un mourant.
;

Chopin peu de temps avant sa mort
.

Il espère encore, ou plutôt il n'a pas conscience de son état car il écrit:
" Si l'argent vous manque, empruntez-en; quand j'irai mieux , j'en gagnerai facilement et rendrai à celui qui vous aura prêté....."
Au sujet de sa nièce qu'il espère voir, il ajoute:
" Qui sait, si je ne la ramènerai pas quand je serai guéri ..." ( en Pologne ).
 
D'un autre coté, dans la même lettre il écrit des passages sur sa maladie qui prouvent la gravité de son état, mais il l'annonce sans inquiétude:

" il y a quelque chose dans ma maladie qui dépasse la science "

" je n'ai pas de fièvre ce qui déroute et fâche tous les médecins ordinaires "

Il termine sa lettre par ces mots:

" Votre frère très attaché, mais bien faible. Ch "
 
    Sa soeur accourut aussitôt, avec mari et fille. Ne manque que Titus son ami d'enfance. Pendant six semaines il n'y a pas de changement notable, mais l'état de Chopin s'aggrave peu à peu. Il ne parle plus et se fait comprendre par signes. Trois médecins l'examinent encore une fois et concluent que le déplacement prévu dans le Midi, pour tenter de profiter d'un climat favorable est désormais inutile, et qu'il serait préférable de transporter Chopin dans un logement mieux chauffé. Le logement fut trouvé au numéro 12 de la Place Vendôme.
.

Place Vendôme
.

  Le jeune frère d'un de ses élèves lui fait la lecture. Il lit surtout Voltaire dont Chopin aimait la forme, la concision, et la sûreté du goût. Son état empire rapidement. Il ne semble pas être effrayé par l'idée de mourir. Début octobre il ne peut plus se tenir assis. Il s'étouffe de plus en plus souvent. Autour de Chopin agonisant les amis et la famille se rassemblent.
L'abbé Jelowicki, un ami d'enfance avec qui il était brouillé, voulut le voir lorsqu'il apprit son état. On lui barra la porte par trois fois, mais Chopin finit par le savoir, et il le reçut immédiatement. A partir de ce jour, il revint tous les jours et Chopin fut heureux de revoir cet ami. L'abbé le trouva un peu mieux le 13 octobre, et saisissant l'occasion, il dit:
" Mon ami, c'est la fête de feu mon frère aujourd'hui, il faut que tu me donnes quelque chose pour ce jour-ci.
_ Que puis-je te donner?
_ Ton âme.
_Ah ! je comprends, dit Chopin, et bien prends-la."
L'abbé s'agenouilla et tendit le crucifix à Chopin qui se mit à pleurer. Il se confessa, communia, et reçut l'extrême-onction. Il remercia son ami l'abbé en disant:

" Grâce à toi je ne crèverai pas comme un cochon"
 
Bientôt les crises de suffocation reprirent de plus belle. Elles l'épuisaient complètement; après l'une d'elles et après un long silence, Chopin dit:
" Maintenant j'entre en agonie"
 
Le 15 octobre, son amie Delphine Potocka arriva de Nice. En l'apprenant Chopin murmura:
" c'est donc pour cela que Dieu tardait tant à m'appeler, il a encore voulu me laisser le plaisir de la voir. "
À la demande de Chopin, elle chanta par deux fois, en étouffant ses sanglots.
;

Dernier mot écrit par Chopin
.

Le 16 octobre, Chopin perdit connaissance pendant des heures, puis il fit signe qu'il souhaitait écrire:
" Comme cette terre m'étouffera, je vous conjure de faire ouvrir mon corps pour que je ne sois pas enterré vif ".

Il recommanda de brûler toutes ses compositions inachevées:

" Je ne veux pas que sous la responsabilité de mon nom, il se répande des œuvres indignes du public ".
Il fit ses adieux, émit quelques souhaits. Quelques instants avant sa mort le médecin lui demanda s'il souffrait: "plus " répondit-il.
 
C'est son dernier mot. Quelques minutes plus tard il était mort.

.

Moulage de la main gauche de Chopin
( Auguste Clésinger )
.

C'était le 17 octobre 1849 à 2 heures du matin. Au matin des fleurs furent portées en grande quantité. Auguste Clésinger moula le visage et la main de Chopin, comme il était coutume de le faire à l'époque, et on fit plusieurs dessins de Chopin sur son lit de mort.

.
.
.


   Réservé exclusivement aux musiciens professionnels, amateurs et mélomanes,
   les annonces du Coin du Musicien garantissent une meilleure visibilité que les autres sites, compte tenu de l'intérêt que porte ses visiteurs à la musique classique.
   Annoncez vos concerts et Master Classes, vendez ou achetez vos instruments de musique, neufs ou d'occasion !
 

 

Lyon Photos Vidéos