Orchestre de l'Académie de Montbozon

Direction Konrad von Abel

Faites un don de 1,50 euro et bénéficiez d'une réduction de 30% sur le DVD du Coin du Musicien !
 Pour les donateurs, le DVD est à 9,90 euro au lieu de 14,90 euro !
 
(Opération possible également sur la page du DVD)

 

" Une immense émotion ! "

Il ne faut que quelques secondes à peine, plus précisément deux mesures pour être submergé par l'atmosphère dramatique de l'œuvre. Dès les premières notes du quatuor " La jeune fille et la mort ", tout votre être frissonne.

Le premier mouvement sombre, s'élève comme une plainte... la mort plane et la terreur gagne.

Le second mouvement, en sol mineur, est formé de cinq variations continues. Le violon semble imiter le cri de la jeune fille terrifiée, entrecoupés par les pizzicati des violoncelles. Après un passage en sol majeur, seul moment d'accalmie, le climat s'assombrit à nouveau, se fait plus violent, puis s'allège peu à peu pour atteindre une paix... éternelle.

Le troisième mouvement, en ré mineur, souligne s'il en était besoin, le motif macabre. Quant au dernier mouvement on pourrait le comparer à une sorte de danse macabre, une sorte de tarentelle cauchemardesque, dont l'intensité s'intensifie jusqu'à la dernière note de l'œuvre.

Si vous ne l'avez pas encore compris, ce quatuor, interprété ici, dans sa version pour orchestre à cordes, est une de mes oeuvres préférées, une de celles qui me touchent le plus.
Il est impossible d'écouter cette pièce sans être profondément bouleversé, tant le message de Schubert est poignant, surtout quand on sait qu'il n'a que 27 ans lorsqu'il compose ce quatuor et qu'il ne lui reste plus que quatre années à vivre.

C'est le second disque que me fait parvenir l'association Celibidache. Le talent conjugué de l'orchestre de Montbozon et de son chef, Konad von Abel, agit immédiatement. 

Bien sur Schubert y est pour beaucoup, car l'on est en présence d'une des plus belles pages du Romantisme allemand, mais l'interprétation de von Abel est magistrale et de toute beauté.

Celibidache avait raison...

On fera encore de la musique après lui !

De la très grande musique, tout simplement !!!

Henri De Bruyn

Schubert
Quatuor " La jeune fille et la mort"
1er mvt (extrait )
(téléchargement 45 ")

Schubert " La jeune fille et la mort "
2ème mvt (extrait 1 )
(téléchargement 45 ")

Schubert " La jeune fille et la mort "
2ème mvt (extrait 2 )
(téléchargement 45 " )


Visitez le site de l'association

Schubert (1797-1828)

I

Quatuor n° 14 en Ré mineur D.810 
" La jeune fille et la Mort "
Version pour orchestra à cordes de Gustav Mahler

1 Allegretto
2 Andante con moto
3 Scherzo : Allegro molto
4 Presto

Mozart (1756 - 1791)

II Symphonie n° 38 en Ré majeur K. 504
" Prague "
5 Adagio. Allegro
6 Andante
7 Presto

Concerts Académie du Château de Montbozon