la musique romantique.
.

Translation in English

 

Faites un don de 1,50 euro et bénéficiez d'une réduction de 30% sur le DVD du Coin du Musicien !
 Pour les donateurs, le DVD est à 9,90 euro au lieu de 14,90 euro !
 
(Opération possible également sur la page du DVD)

 

Le Romantisme apparaît à la fin du XVIIIme siècle, mais c'est le XIXme siècle qui verra s'accomplir une véritable révolution dans le domaine de l'art, et pas seulement en musique.
        Le romantisme littéraire gagne peu à peu toute l'Europe. En France, le romantisme annoncé par Rousseau, commence en 1820, avec Lamartine,  puis Chateaubriand et Victor Hugo.
        En peinture c'est Eugène Delacroix qui fait figure de précurseur, mais Claude Monet va au-delà dans la technique. Il innove, dans le style, sa palette est plus douce, sa touche plus large et les contrastes fortement colorés. Il sera avec Manet, à l'origine du mouvement impressionniste. En Allemagne c'est Goethe qui inspirera les premiers romantiques.


C'est en Allemagne que le romantisme musical sera le plus fort. Les compositeurs se succèdent et chacun apporte quelque chose de nouveau.

.

Berlioz
.
        Berlioz naît à la Cote St André, près de Grenoble. Il monte à Paris en 1821, pour y faire des études de médecine qu'il délaisse très vite, au profit de la musique.
En 1830 il obtient le grand prix de Rome. De retour en France, il épouse l'actrice anglaise Harriett Smithson. En 1842 il entame une tournée en Allemagne, puis en Autriche, et en Russie. Deux fois veuf, il perd également son fils et entreprend un nouveau voyage en Russie.
        Après une vie agitée, il meurt à Paris en 1869. Son oeuvre est le reflet de sa vie et de sa personnalité. On retiendra surtout la Symphonie Fantastique, la Damnation de Faust, Harold en Italie, ainsi qu'un opéra-comique "Béatrice et Bénédicte".


      Ce qu'on appellera la génération de 1810 verra naître plusieurs compositeurs de tout premier ordre.
.

Mendelssohn
.
       Mendelssohn (1809-1847)est un musicien complet. Pianiste, chef d’orchestre et compositeur. Il donne son premier concert public en 1818. En 1820 il rencontre Weber, et en 1821 Goethe. De cette époque date ses premières compositions qui s ‘enchainent à un rythme accéléré.
En 1835 il prend la direction du Gewandhaus de Leipzig. Il se lie d’amitié avec Schumann et reçoit Chopin. Il fonde un conservatoire à Leipzig en 1847, faisant de cette ville un centre artistique. Il écrit 5 Symphonies, des oeuvres pour piano,  un concerto pour violon qui est aujourd'hui, une des oeuvres pour violon et orchestre, la plus jouée.
.
 
.
Mon site complet sur Schumann sans publicité
.
        Schumann (1810-1856) est à la fois musicien, écrivain, critique musical. A la suite d’un accident pianistique, il doit renoncer à la carrière de virtuose, et se consacre à la composition. Il écrit des symphonies exaltées et tourmentées, dont la magnifique Rhénane.
 
Schumann

 


        Son mariage avec Clara puis la naissance de ses enfants lui apporteront le bonheur. Vers la fin de sa vie, la folie le gagne. Il se jette dans le Rhin en 1854. Repêché par des bateliers, il est interné dans un asile près de Bonn, où il finira sa vie .
.

 
.
Mon site complet sur Chopin sans publicité
.
        Chopin (1810-1849) polonais par sa mère voit le jour à Varsovie. En 1828 il entreprend une tournée avec un passage obligé par Vienne. De cette époque datent ses 2 concertos pour piano.
        Il écrira ensuite, presque uniquement pour le piano, de véritables chefs d’œuvres, sommet du romantisme pianistique, les nocturnes, les études, les impromptus, les polonaises, les valses.

 
  Chopin

 
        En revanche se sentant plus à l'étroit dans la forme sonate il n'arrive pas au même degré de romantisme. Mais ce sont à mon avis ses 4 ballades et les préludes qui sont l'expression même de son génie.
        Avant et après lui, peu de compositeurs pour piano ont atteint ce niveau, cette richesse, cet amour que Chopin a donné à travers ces oeuvres pianistiques.
.

Liszt
.
        Franz Liszt (1811-1886), tout jeune à Vienne, se fait entendre par Beethoven puis se rend à Paris. Il donne des concerts, entend Paganini, et acquiert une grande célébrité.
Sa seconde fille Cosima sera plus tard la femme de Wagner. En 1847 il s'installe à Weimar où il restera 15 ans. C'est sa période créatrice la plus riche. En 1861 il voyage, d'abord à Rome, et en 1865 il abandonne sa carrière de virtuose pour se consacrer à la composition et au professorat. Il meurt à Bayreuth en 1886.
 

 
    On serait tenté de comparer Liszt et Chopin tant ils sont tous deux des pianistes hors du commun, mais les oeuvres de Liszt sont toutes en virtuosité, et d'une technique transcendantale. Ses deux concertos sont des monuments du genre, à la fois romantiques, puissants, grandioses. Si ma préférence va à Chopin (à présent ce n'est plus vrai) car il s'adresse directement au cœur, Liszt le surpasse dans ses oeuvres Symphoniques.

.
        Né en 1833 Brahms est un compositeur purement romantique, et bien que la majeure partie de sa vie se situe dans la seconde moitié du XIXme siècle, il ne se distingue pas par la hardiesse de son langage musical.
Ce n'est pas un musicien à effet.
        On comparera Brahms à Beethoven, l'accusant même de copier son illustre aîné. Tout ceci est exagéré, mais un peu comme Rachmaninov, pour d'autres raisons, Brahms ne cherchera pas à éblouir par la nouveauté. Ceci tient sans doute au fait, que Brahms est originaire du Nord de Allemagne, qui ne constitue pas, comme Vienne, un carrefour de la pensée artistique.

 
Brahms

 

        Néanmoins ses 4 symphonies sont une pure merveille. Elles ont été écrites assez tardivement comme toutes ses oeuvres Symphoniques, si l'on excepte le premier concerto pour piano écrit en 1858 sous la pression amicale de Schumann.
La première symphonie date de 1875, et sa dernière de 1885, ce sont des oeuvres de maturité. Son concerto pour violon attire toujours autant les virtuoses, tout comme ses 2 concertos pour piano. Il meurt à Vienne en 1897.

Dvorãk


       Dvorãk, compositeur tchèque, est né en 1841. En 1862 il obtient une place d'altiste dans l'orchestre national fondé par Smetana (1824-1884).
        En 1873 il quitte l'opéra et se rend à Vienne où il rencontre Brahms. En 1879 il se trouve à Londres, où il retournera 9 fois et où il écrira sa septième symphonie en 1885. En 1890 il crée sa huitième symphonie à Prague.
        De 1892 à 1895, il voyage en Amérique où il se rend pour diriger le conservatoire de New York. Il meurt à Prague en 1904.

        Il y avait tellement d’œuvres romantiques pour illustrer cette page, que j'ai choisi Dvorãk parce que ce passage de la neuvième symphonie est très connu, et qu'elle date de 1893; on pourra comparer cet extrait, avec l'extrait choisi afin d'illustrer les romantiques modernes, la cinquième de G. Mahler qui date de 1903 ; Seulement 10 ans les séparent et quelle différence entre les deux oeuvres.

Symphonie du nouveau monde uniquement sur le DVD-Rom du site

        Vous aurez sans doute remarqué que j'ai peu parlé d'opéra, mais ce n'est pas un hasard, car depuis Mozart, et si l'on excepte le "Fidélio" de Beethoven seuls les Italiens, ou presque, restent attachés au genre. En décadence à la fin du XVIIIme siècle, il faudra attendre Rossini (1792-1868) pour que l'opéra italien reprenne son envol. Ce sera ensuite Bellini (1801-1835) et Donizetti (1797-1848)


   Réservé exclusivement aux musiciens professionnels, amateurs et mélomanes,
   les annonces du Coin du Musicien garantissent une meilleure visibilité que les autres sites, compte tenu de l'intérêt que porte ses visiteurs à la musique classique.
   Annoncez vos concerts et Master Classes, vendez ou achetez vos instruments de musique, neufs ou d'occasion !


 

 


Lyon Photos Vidéos