.

Translation in English

  
        Quand on pense à Schumann, on pense à la folie. C'est oublier, qu'en dehors de ses périodes dépressives,  Robert a eu une vie de famille heureuse et riche en naissance.

Le 1er septembre 1841, sa première fille, Marie, voit le jour. C'est également l'année de sa première symphonie " Le printemps ". A la même époque il entreprend la composition de sa quatrième symphonie, conçue à l'origine en un seul mouvement et qui devait s'intituler " Fantaisie symphonique ".

L'année 1842, s'écoule au gré des tournées de Clara, et comme toujours en pareil occasion Schumann est très déprimé. Pendant cette année il composera pratiquement uniquement des oeuvres de musique de chambre, dont un quintette avec piano que Liszt jugera sévèrement à cause de son classicisme, et un quatuor avec piano. 
        
 

Clara et Marie vers 1845

 

        Le 25 avril 1843, naît leur deuxième fille Élise. Le père de Clara, qui a depuis quelques temps accepté le mariage de sa fille avec Robert écrit une lettre de réconciliation et leur propose de venir à Dresde où il les accueillera avec plaisir.

En 1844, Clara entreprend une grande tournée de Berlin à Moscou. Ce voyage est glorieux pour Clara, mais une fois de plus Schumann voit son moral se détériorer rapidement, d'autant plus qu'il traverse une période stérile qui lui occasionne des troubles du comportements et des malaises répétés.

A son retour à Leipzig il abandonne la direction de sa revue et pose sa candidature au remplacement de Mendelssohn à la tête de l'orchestre du Gewwandaus. Malheureusement on lui préfère le Danois Niels Gade.

 

Robert vers 1845

Profondément attristé et déçu, les Schumann décident de quitter Leipzig et ils partent s'installer à Dresde.

A cette époque, Schumann a déjà composé la majorité des oeuvres majeures de son répertoire. Il finira la composition du concerto pour piano en 1845, la Symphonie rhénane op.97 et le concerto pour violoncelle op.129, seront terminé en 1850.
 

 Félix Mendelssohn

 

         En quittant Leipzig, il abandonne la ville de ses études, la ville de sa revue musicale, la ville de son ami Mendelssohn, la ville de Clara.


        Dès lors, son état ne cessera d'empirer. Lorsqu'il arrive à Dresde, il est vide de toute inspiration. Schumann s'épuise en vaines tentatives de composition. Les insomnies et les crises de larmes s'aggravent. 
        Il ne trouve le bonheur qu'au sein de sa famille et le 11 mars 1845 c'est la naissance de Julie.  Moins d'un an après c'est Émilie qui arrive au logis des Schumann. Elle naît le 8 février 1846.  

 

 Robert et Clara Schumann

 

 Le 4 novembre 1847, Mendelssohn meurt quasi subitement. Son décès fait naître chez Schumann des obsessions et des terreurs morbides. 

Après ses trois filles, Schumann a la joie le 20 janvier 1848 d'accueillir son premier fils Ludvig.